Image Mort d'Antoinette Fouque, pionnière du mouvement féministe

Mort d'antoinette fouque, pionnière du mouvement féministe

C’est au début des années 70 qu’Antoinette Fouque (lemonde.fr, Antoinette Fouque) participe à une UV sauvage au sujet de la sexualité de la femme sous la houlette de Luce Irigaray, philosophe féministe. En plus de sa profession d’enseignante, elle se fait critique littéraire pour 2 sociétés d’édition et rédige des notes de lecture pour une 3e. Avec son directeur de thèse, le sémiologue Roland Barthes, Antoinette Fouque obtient un Diplôme d'études approfondies. Elle côtoie l’écrivaine féministe Monique Wittig au même moment. Etiez-vous au courant ? C’est elle qui a fondé le cercle Psychanalyse et Politique, à l’origine du mouvement MLF.

Théoricienne et écrivain

Antoinette Fouque trouve le nom "féminologie", puisqu'elle a une aversion pour les "-isme" qui réfèrent à une idéologie. Bien sûr, Antoinette Fouque a participé à divers livres collectifs tels que "Génération MLF 1968-2008" ou "Mémoire de femme 1974-2004". "Le dictionnaire universel des créatrices" parait en 2013. Cet ouvrage de 5 000 pages met en lumière 40 siècles de création des femmes sur toute la planète.

Antoinette Fouque défend les femmes en luttes sur toute la planète

Tous les combats pour les droits des femmes ont reçu l'engagement d'Antoinette Fouque. l’Observatoire de la Misogynie, le Club Parité 2000 et Le Collège de Féminologie ont été fondés par cette militante. Antoinette Fouque s’engage avec Aung San Suu Kyi face à la dictature en Birmanie.

L'engagement politique d'Antoinette Fouque

La vice-présidence de la commission des droits de la femme revient à Antoinette Fouque au parlement européen. La militante est élue au parlement européen entre 1994 et 1999, après avoir fait campagne avec les radicaux de gauche. Antoinette Fouque initie l'AFD, Alliance des Femmes pour la Démocratie au moment du bicentenaire de la déclaration des droits de l’homme.